Une percée pour le diabète

Développement de biomarqueurs pour détecter le diabète à un stade précoce et pour prédire la réponse aux médicaments

Concours : Programme FOCUS 2009
Financement : 2 360 000 $ / 3 ans
2,3 M$ du CQDM et 60 k$ de Caprion Protéomique inc.
Début : Septembre 2014
Projet complété
Utilisation de la plateforme protéomique exclusive CellCarta de Caprion afin de développer un panel de biomarqueurs protéiques sanguins pour le diabète de type 2. Ces marqueurs permettront d'améliorer le diagnostic précoce, le suivi ainsi que l'évaluation de la réponse aux traitements.

Résumé

Un ensemble de biomarqueurs cliniquement validés des cellules ß pancréatiques décelable dans le sang a été découvert. Ceux-ci permettent de diagnostiquer rapidement un état prédiabétique et la progression de la maladie. Un traitement précoce offre de meilleures perspectives aux patients souffrant de cette maladie chronique débilitante.

Ce projet de recherche ambitieux, mené par le Dr Paramithiotis, poursuit deux objectifs spécifiques : i) identifier et valider des biomarqueurs protéiques potentiellement associés à la masse et à la fonction des cellules pancréatiques jouant un rôle essentiel dans le développement du diabète de type 2, et ii) identifier et évaluer les biomarqueurs protéiques permettant de mesurer l’efficacité des traitements contre le diabète de type 2. À l’aide de la plateforme protéomique CellCarta® de Caprion, l’équipe a réalisé une analyse exhaustive des protéines pancréatiques sécrétées dans des conditions normales et pendant la maladie chez l’homme, ainsi que dans divers modèles animaux de diabète. En utilisant 3 modèles expérimentaux différents (lignées de cellules ß pancréatiques de souris et de rats et ilots pancréatiques humains) l’équipe de recherche a identifié un panel de biomarqueurs très prometteurs associés à la masse et/ou à la fonction des cellules ß. Les protéines identifiées ont été regroupées selon les principaux mécanismes impliqués dans le diabète i) les mécanismes de sécrétion, ii) le métabolisme des lipides et iii) le métabolisme des glucides. « Le panel des biomarqueurs identifiés pendant la phase de découverte est impressionnant. Tous les essais que nous mettons au point actuellement pourraient devenir le fondement des tests diagnostiques visant à mesurer les états pré-diabétiques, à mettre au point des traitements ciblés et à mesurer l’état des cellules ß pancréatiques chez les patients ayant subi une greffe », soutient le Dr Eustache Paramithiotis. Les biomarqueurs sont en cours de validation chez des patients diabétiques ainsi que dans divers modèles animaux de diabète.

Impact sur le processus de découverte du médicament

  • Identification rapide des patients prédiabétiques participants aux essais cliniques : Cible les groupes présentant le meilleur potentiel de traitement du diabète. Facilite des approches thérapeutiques novatrices du diabète (notamment la transplantation d’ilots) actuellement entravées par l’absence de biomarqueurs sensibles et appropriés.
  • Occasion unique d’observer directement la détérioration des fonctions des cellules ß chez les patients afin de développer des traitements antidiabétiques précoces d’avant-garde.

Faits saillants

  • Le diabète frappe 25,8 millions de personnes à l’échelle mondiale.
  • Aux États-Unis, 80 millions de personnes (25 %) de plus de 20 ans sont prédiabétiques.
  • Un diagnostic précoce du stade prédiabétique permettrait d’interrompre et même de prévenir la progression de la maladie.
  • Le diabète est un facteur de risque grave pour d’autres conditions, notamment les maladies du coeur, l’insuffisance rénale et l’AVC.

Principales réalisations

  • Développement de 30 biomarqueurs des cellules pancréatiques ß décelables dans le sang permettant de classifier différents stades du diabète chez les patients, et ce, avec un haut degré de précision (94 %).
  • Développement de tests de spectrométrie de masse jumelés à des tests ELISA afin de surveiller les 30 biomarqueurs de cellules ß.

Pour en savoir plus