Quantum Leap

Le CQDM accepte des demandes de financement toute l’année dans le cadre de l'Initiative Quantum Leap, cependant les demandes seront examinées sur une base trimestrielle. Pour participer à la prochaine ronde de sélection, vous avez jusqu'au 20 janvier 2017 pour soumettre votre application préliminaire. 

Les candidats peuvent soumettre leur projet en complétant le Formulaire Quantum Leap et le retourner à Mario Chevrette, Vice-président, Affaires scientifiques (mchevrette@cqdm.org) du CQDM. Les demandes devront inclure le C.V. de tous les chercheurs constituant l'équipe de recherche.

Portée et agenda de recherche

Le programme Quantum Leap vise à soutenir d’innovants projets de recherche translationnelle qui ont pour but de développer des technologies de pointe ayant un impact potentiel important sur les secteurs clés du domaine biopharmaceutique, là où les besoins se font le plus sentir. Ces technologies offriraient l’occasion parfaite pour de futures collaborations ou des projets de financement avec des partenaires clés au niveau international.

L’objectif de ce programme est la conception de technologies, de plateformes ou d’outils novateurs dont les données préliminaires présentent la possibilité réelle d’améliorer, de faciliter et d’accélérer considérablement le processus de recherche et de développement de médicaments qui préviennent, traitent ou soignent les maladies au cœur du combat biopharmaceutique.

L’initiative stratégique Quantum Leap vise à commercialiser ou développer, au bénéfice de toute la communauté scientifique, les outils et les services provenant des technologies ou des plateformes de rupture. Le programme encourage fortement les partenariats public-privé dans l’élaboration de technologies à l’avantage de tous les partenaires concernés.

L’agenda de recherche couvre l’ensemble des domaines scientifiques et techniques liés à la recherche et au développement biopharmaceutiques et toutes les disciplines qui visent la mise en place de plateformes novatrices pour accroître la productivité de la recherche biopharmaceutique. Il est prévu que les projets de recherche translationnelle apporteront des résultats concrets et qu’ils joueront un rôle catalyseur dans le développement d’approches optimales pour le traitement de maladies du domaine biopharmaceutique.

Critères d'admissibilité

  • Le programme est ouvert à toutes les PME et les institutions publiques du Canada, par contre, les critères d’admissibilités détaillés varient selon le type d’organisation, le lieu du projet de recherche (au Québec ou à l’extérieur de la province) et le degré de perfectionnement de la technologie
  • La structure du budget varie d’un projet à l’autre, il est donc obligatoire de communiquer avec le CQDM avant de poser sa candidature (veuillez consulter les coordonnées des personnes ressources dans la section : Processus de soumission de la demande)
  • Le CQDM tentera de maximiser les contributions privées et le cofinancement avec l’équipe de recherche postulant au programme Quantum Leap
  • Les candidats en collaboration privée et possédant un engagement financier garanti pourraient être avantagés
  • Les projets de collaboration entre les organisations universitaires et privées sont d’un intérêt particulier pour le programme, bien que ce ne soit pas obligatoire. C’est pourquoi les partenariats public-privé seront priorisés

Les projets subventionnés doivent bénéficier d’un appui solide et de l’intérêt d’au moins un des partenaires industriels ou des membres participants du CQDM.

Critères d’admissibilité (cette liste n’est pas exhaustive) :

  • L’impact en recherche de médicaments : le potentiel d’apporter un changement considérable et réel en recherche et développement de médicaments pour répondre aux besoins inassouvis du domaine biopharmaceutique
  • L’excellence scientifique : l’importance et l’aspect novateur du projet de recherche, la qualité du plan expérimental
  • La faisabilité : l’état actuel du développement de la technologie, les données préliminaires, les jalons et les livrables clairs et définis du plan de recherche et du diagramme de Gantt, les plans adéquats pour une gestion efficace de l’équipe de recherche et du projet
  • Le positionnement et avantage concurrentiel : le caractère novateur de la technologie proposée, l’identification des technologies concurrentes les plus pertinentes (existantes ou en développement) qui visent le même but que le projet proposé (que l’approche soit similaire ou différente), l’avantage marqué de la technologie proposée par rapport aux concurrents internationaux et sa capacité à transformer le domaine biopharmaceutique
  • Les occasions commerciales : le potentiel commercial précis de la technologie, l’assouvissement de besoins biopharmaceutiques, le bien-fondé du plan de développement de la technologie pour un déploiement ou une commercialisation bénéficiant le domaine et la communauté scientifique, dont les jalons futurs principaux (nouvelle validation, extrapolation, réglementations industrielles, déploiement stratégique, etc.), les fonds nécessaires à chaque étape et les échéanciers prévus pour la mise en marché
  • La qualité du plan d’affaires, le cas échéant (pour les PME)
  • Les avantages économiques : les avantages économiques potentiels pour tous les partenaires intéressés, le projet doit être au centre des objectifs corporatif des PME ou permettre à l’organisation de devenir un chef de file du marché convoité
  • Les antécédents des candidats (chercheur principal et co-chercheurs) : pertinence et qualité de l’équipe, complémentarité et synergies des partenaires du projet

Spécificités liées au financement

  • La durée est au minimum deux ans et au maximum trois
  • Le CQDM évaluera les demandes de financement allant de 500 000 $ à 2 500 000 $. Lors de projets exceptionnels, le CQDM pourrait évaluer des demandes dépassant 2 500 000 $
  • Le budget final doit être évalué par le CQDM, notamment selon les critères ci-dessus
  • Le financement est habituellement alloué sous la forme de subvention, mais peut parfois être sous la forme d’un investissement
  • Le montant demandé doit être justifié avec précision et le CQDM l’analysera

Les coûts admissibles

  • Les salaires et avantages sociaux du personnel de recherche nécessaire au projet (assistants techniques/professionnels, post-doctorants et étudiants)
  • Le matériel et les fournitures de laboratoire, y compris les services obtenus de fournisseurs tiers nécessaires à la réalisation du projet

Les coûts non admissibles

  • L’équipement ou les installations (achat ou location)
  • Le salaire du chercheur principal (PI) et des co-chercheurs des universités et de leurs centres de recherche affiliés

Processus de soumission de la demande

  • Les candidats intéressés doivent remplir un formulaire de demande Quantum Leap
  • Le programme Quantum Leap vise une collaboration étroite entre les candidats et le personnel du CQDM, il est donc possible que des questions soient posées par le CQDM aux candidats avant et après la soumission de leur demande
  • Le formulaire de demande peut être soumis tout au long de l’année à :

Processus d'évaluation

  • 1. La présélection se fait selon l’intérêt marqué d’au moins un des membres de l’industrie du CQDM
  • 2. L’évaluation externe et indépendante selon les critères ci-dessus
  • 3. La vérification préalable menée par le CQDM qui évaluera les aspects non scientifiques du projet qui pourraient nuire à son aboutissement, comme la propriété intellectuelle, les enjeux éthiques potentiels, la facilité à recruter des patients (le cas échéant), l’information organisationnelle (pour les entreprises privées), les plans de gestion du projet, et d’autres facteurs de risque
  • 4. Il se pourrait que les candidats doivent venir présenter en personne leur projet au comité d’orientation stratégique du CQDM
  • 5. L’évaluation et les recommandations finales du comité d’orientation stratégique du CQDM à son conseil d’administration
  • 6. La sélection finale du conseil d’administration du CQDM
  • 7. Le CQDM communiquera avec tous les candidats

La politique d'octroi de licences

    Les candidats sélectionnés devront signer une entente de recherche avec le CQDM dans les trois mois suivant la confirmation de financement. Cette entente de recherche présentera les jalons précis, les échéances (diagramme de Gantt) et les livrables, elle doit être signée par toutes les parties concernées.
    L’entente de recherche comprend une section sur la propriété intellectuelle et la politique d’octroi de licences, qui suivent ces principes généraux :

    • Selon les normes du CQDM, la propriété intellectuelle appartient aux chercheurs, en vertu des politiques en place à l’entité de recherche de l’équipe
    • Dans la plupart des cas, une licence non exclusive sera accordée aux partenaires de l’industrie du CQDM à des fins de recherche et développement uniquement. Toutefois, selon la nature du projet et des partenaires concernés, les termes de la licence pourraient varier
    • Les conditions principales de l’utilisateur final de la licence seront négociées avant le début du projet en tenant compte de la propriété intellectuelle existante et de la contribution de chaque partie