News & Press Articles

Stratégie des sciences de la vie du gouvernement du Québec : Le CQDM accueille favorablement ce levier de développement économique et de valorisation de l’innovation en santé

May 5, 2017


Montréal, 5 mai 2017 – Le CQDM voit d’un bon œil la stratégie dévoilée aujourd’hui par le gouvernement du Québec qui traduit le désir d’investir davantage en recherche et innovation, de soutenir la maturation de technologies prometteuses et la création d’entreprises novatrices, ainsi que la volonté d’attirer encore plus d’investissements privés, des orientations en phase avec la mission du CQDM.

Les mesures prévues dans cette stratégie démontrent clairement que la recherche et l’innovation en sciences de la vie sont au cœur des préoccupations du gouvernement. « Nous sommes heureux de constater que ce soutien se traduit notamment par des actions concrètes envers le CQDM comme la bonification du soutien financier à notre organisation. Ces fonds additionnels permettront d’étendre nos activités de financement en recherche biopharmaceutique » souligne Diane Gosselin, présidente-directrice générale du CQDM.

Par sa proximité à la fois avec les sociétés pharmaceutiques et avec plus de 900 chercheurs et chercheuses, le CQDM est aux premières loges pour constater la hausse de la productivité des activités de recherche et de développement résultant des investissements en recherche et plus particulièrement en recherche précoce.

« Nous saluons les investissements de 75 M$ dans le Fonds d’accélération des collaborations en santé qui confirment l’importance de financer la recherche innovante en santé ainsi que la bonification du soutien dans la maturité de technologies à fort potentiel. Le CQDM collaborera d’ailleurs avec le gouvernement afin de soutenir adéquatement la recherche précoce, par définition très risquée, mais aussi extrêmement prometteuse et créatrice de grande valeur pour notre économie » ajoute Mme Gosselin.

Enfin, le CQDM salue l’initiative du gouvernement de favoriser la création d’entreprises innovantes, un objectif que partage le consortium de recherche à but non lucratif. « Environ 40 % des technologies en portefeuille du CQDM ont un réel potentiel commercial, mais sont encore à un stade trop précoce pour susciter l’intérêt des investisseurs privés, souligne Diane Gosselin. Il y a là un potentiel intéressant pour augmenter la richesse économique du Québec en collaborant à la création de valeur à partir de technologies extrêmement prometteuses. »

À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique dont la mission est de financer le développement de technologies et d’outils novateurs afin d’accélérer le processus de découverte de médicaments. Unique au monde, le modèle d’affaires du CQDM est basé sur une approche collaborative où tous les partenaires partagent les coûts de la recherche biopharmaceutique et profitent de ses résultats.

Le CQDM offre aussi un carrefour où convergent le milieu universitaire, les gouvernements, l’industrie pharmaceutique et celle des biotechnologies afin de relever ensemble les nombreux défis médicaux complexes.

Le CQDM bénéficie du soutien financier de Merck, Pfizer Inc., AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, GlaxoSmithKline, Eli Lilly Canada, Janssen, Novartis Pharma Canada, Sanofi Canada, de même que du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada (Programme des réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E]). Renseignements : www.cqdm.org.

-30-

Catherine Lamontagne,
Conseillère aux communications
(450 578-0878 | info@orokom.com