Programme Focus sur les neurosciences

Le concours Focus sur les neurosciences est présentement fermé.

L'annonce des projets de recherche financés dans le cadre du concours Focus sur les neurosciences 2016 a été faite en janvier 2017.

Consultez la Foire aux Questions (FAQ) ici (en Anglais seulement).

Cadre du programme

Le programme appuie la recherche précompétitive ou des plates-formes ou outils pouvant améliorer, accélérer et faciliter la découverte et le développement de nouveaux médicaments. Bien que son but ne soit pas de financer le développement spécifique de nouveaux médicaments ou de nouvelles entités moléculaires (NME), les technologies qui ont le potentiel de mener à la découverte de NME, comme des plates-formes qui génèrent de nouvelles chimiothèques ou des technologies permettant d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, sont admissibles. Ce programme tente d’appuyer l’innovation et se concentre sur la recherche transversale et multidisciplinaire qui produira, à la fin du projet, des résultats applicables pour l’industrie biopharmaceutique.

Les activités de recherche pour ce programme sont vastes. En effet, ce programme couvre tous les champs scientifiques et techniques directement liés à la découverte et au développement de nouveaux médicaments, de même que tous les domaines de recherche qui pourraient engendrer de nouveaux outils pour la recherche biopharmaceutique en lien avec les neurosciences, le système sensoriel et la santé mentale. Ceci comprend, par exemple, le génie biomédical, la nanotechnologie, le criblage à haut débit robotisé, la neuroscience computationnelle, les appareils médicaux, les diagnostics, la technologie d’imagerie, les biomarqueurs, les biosenseurs, l’optogénétique, les systèmes de criblage in silico et in vitro, des modèles animaux novateurs aux capacités transversales, de nouvelles approches statistiques et de nouveaux paradigmes pour les essais cliniques qui vont accélérer le rythme et réduire les coûts des essais qui démontrent l’efficacité et la sécurité des médicaments, etc. La recherche proposée doit répondre aux besoins les plus urgents et cruciaux en recherche biopharmaceutique.

Directives d’admissibilité

Ce programme se concentre sur des efforts multidisciplinaires et collaboratifs entre les institutions universitaires et les PME. Afin d’être admissibles au financement, les recherches doivent être effectuées au Canada. Les demandes doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Les demandes proviennent d’équipe d’au moins deux chercheurs admissibles en provenance d'au moins deux provinces canadiennes.
  • Les chercheurs admissibles sont nommés par et travaillent pour des universités, hôpitaux, instituts de recherche affiliés, des PME œuvrant dans le domaine des sciences de la vie, des biotechnologies, des biopharmaceutiques, des appareils médicaux, des diagnostics, du génie d’imagerie ou des sociétés de recherche contractuelles (CRO).
  • Les sociétés pharmaceutiques multinationales ne peuvent recevoir le financement de ce programme.
  • Au moins un chercheur doit appartenir au domaine universitaire. Les équipes peuvent être formées de chercheurs du milieu universitaire uniquement, par contre, puisque les PME sont bien placées pour contribuer au savoir-faire et pour mettre en relation les technologies, plates-formes et outils développés avec des usagers potentiels, elles sont considérées comme un atout pour ce programme.
  • Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, les collaborations entre le milieu universitaire et les PME sont fortement encouragées. S’il-vous-plaît, notez que le CQDM peut financer tant des chercheurs du milieu universitaire que du secteur industriel. Ainsi, les PME peuvent être financées par ce programme jusqu’à 50 % du budget global. C’est dire que les PME peuvent être financées par la portion de la subvention octroyée par le CQDM.

Financement

Les subventions sont d’un maximum de 500 000 $ par année pour jusqu’à trois ans (1,5 M$ au total). Les détails du budget global doivent être clairs et justifiés. Selon la qualité des candidats, environ 3 ou 4 subventions seront offertes.

Les subventions doivent être pleinement justifiables et ne peuvent être utilisés que pour payer le coût raisonnable des items nécessaires aux objectifs du projet, dont :

  • Le salaire du personnel de recherche nécessaire au projet (étudiants, boursiers postdoctoraux, assistants professionnels et techniques).
  • Le matériel et les fournitures nécessaires à la réalisation du projet.
  • La prestation de services spéciaux et les frais d’utilisateurs.
  • Les frais de voyage (collaborations de travail sur le terrain, présentation des résultats lors de conférences).
  • L’entretien du matériel nécessaire.
  • Les frais relatifs à la propriété intellectuelle (demande de brevet et frais reliés pour la durée du projet).

Puisque le CQDM et Brain Canada sont subventionnés par le gouvernement fédéral, les subventions ne peuvent être utilisées pour payer le salaire des membres de l’équipe de recherche y compris, mais sans s’y limiter, les chefs d’équipe, candidats ou co-candidats, ou pour payer indirectement certains coûts, dont les coûts d’administration qui sont déjà financés par d’autres programmes du gouvernement fédéral. Les coûts d’acquisitions liés à l’équipement ne sont pas admissibles au financement en vertu de ce RFA.

Candidature, évaluation et processus de sélection

Le financement est alloué selon un processus concurrentiel qui se divise en deux étapes : 1. les lettres d’intention et 2. les demandes completes.

1. Lettres d’intention

Afin d’encourager les chercheurs admissibles à soumettre un large éventail de projets créatifs, la première étape est une courte lettre d’intention (LOI) disponible sur le site web de Brain Canada (https://braincanada.smartsimple.ca/). Avant 17 h (heure de l’Est) le 15 décembre 2015, les candidats doivent soumettre une lettre d’intention décrivant leur projet aux partenaires. Les LOI seront évaluées principalement quant à leur impact potentiel sur le processus de découverte de médicaments, c’est-à-dire leur potentiel d’accélération et d’amélioration du processus R et D des médicaments, la compétition et l’innovation internationales du projet proposé. La sélection des lettres d’intention est effectuée par un comité de sélection formé de membres du comité d’orientation stratégique du CQDM (qui inclut des représentants des secteurs industriel et universitaire), de représentants de Brain Canada et d’un groupe de cadres de sociétés pharmaceutiques externes qui sont indépendants des partenaires et de leurs membres. Seuls les candidats dont la lettre d’intention est retenue seront invités à soumettre une proposition de recherche détaillée.

2. Demandes complètes

Les candidats dont la lettre d’intention est jugée prometteuse et est en accord avec les objectifs du programme seront invités à soumettre une proposition de recherche détaillée. Les demandes complètes doivent être remises avant 17 h (heure de l’Est) le 28 avril 2016. Elles seront soumises à une évaluation en trois étapes : une évaluation scientifique, une évaluation des risques et une évaluation de l’impact sur la recherche biopharmaceutique.

Évaluation scientifique des demandes complètes

L’évaluation scientifique est assurée par le CQDM et Brain Canada. Un comité d’évaluation indépendant formé d’experts scientifiques de l’extérieur du pays et sous la direction d’un président de comité sera convoqué. Les experts choisis devront évaluer la qualité des propositions, notamment sur leur excellence scientifique, leur faisabilité et leur impact, selon les normes d’évaluation et le président présentera aux partenaires un classement des projets selon leur rang scientifique. Tous les candidats recevront des commentaires de révision anonymes.

Le processus de sélection comprend les critères suivants :

  • Excellence scientifique : créativité, innovation et importance du projet; il doit se distinguer des autres projets internationaux; performance des candidats (chercheurs principaux et co-chercheurs) et de leurs recherches antérieures (originales et de haute qualité); développement de technologies, plates-formes ou outils ayant une importance pour le développement de médicaments. Pertinence du design expérimental.
  • Faisabilité et efficacité : état actuel du développement des technologies; capacité à mettre en œuvre le projet dans les délais et suivant le budget alloué, incluant les constations préliminaires le cas échéant; objectifs et étapes clairement établis et adaptés au plan de recherche et à la subvention; pertinence des plans pour une gestion efficace de l’équipe de recherche et pour le projet.
  • Positionnement stratégique quant aux autres initiatives de recherche (la collaboration entre les organismes universitaires et privés est fortement encouragée) : possibilité du projet à générer des résultats applicables et ayant un impact direct sur la découverte et le développement de médicaments à la fin du projet; impact potentiel du projet sur la découverte et le développement et son potentiel à répondre à des besoins non satisfaits en recherche biopharmaceutique.
  • Opportunités commerciales et plan d’affaires : qualité des opportunités créées en R et D biopharmaceutique par les technologies développées. Potentiel commercial des technologies et le bien-fondé du plan de développement technique requis pour les commercialiser (production, régulation, propriété intellectuelle d’aval et d’amont, etc.) dans des délais raisonnables. Le cas échéant, la réalisation entière du plan d’affaires et l’harmonisation entre le projet et les objectifs corporatifs; la mise en place d’une valeur synergique pour l’organisation.
  • Valeur ajoutée (la collaboration entre les organismes universitaires et privés est fortement encouragée) : Valeur ajoutée lors d’une collaboration multidisciplinaire entre les entités de recherche; synergies potentielles entre le projet et autres initiatives importantes de recherche nationales et internationales et comment celles-ci seront mises en place.

Évaluation de risques des demandes complètes

Les candidats s’étant classés à un haut rang de mérite scientifique seront soumis à une évaluation du potentiel de risque pouvant compromettre le succès du projet de recherche. Cette évaluation, menée par des employés des partenaires, prendra la forme de visite des lieux ou d’entretiens entre le CQDM et le chercheur principal et les co-chercheurs principaux. Certains aspects de la gestion du projet seront évalués, tels que la propriété intellectuelle (PI), l’éthique, le profil commercial et la compétence des PME partenaires, de même que la gestion de projet. Le CQDM et Brain Canada peuvent demander de plus amples informations ou exiger toute documentation nécessaire pour évaluer adéquatement la demande de financement.

Évaluation de l’impact potentiel sur la recherche biopharmaceutique

Les résultats des évaluations scientifiques et de risque seront présentés à un comité paritaire du CQDM et de Brain Canada qui évaluera l’impact global potentiel du projet en recherche biopharmaceutique pour ensuite proposer un financement. Les conseils d’administration du CQDM et de Brain Canada recevront des recommandations du comité de sélection et décideront ensemble des projets à financer. Les décisions des partenaires sont finales et en aucun cas ne seront revues.

Politique de PI et licence

  • Une entente de recherche devra être signée par les entités de recherche impliquées dans le projet dans les 3 mois suivant la confirmation du financement;
  • La propriété intellectuelle issue de la recherche en vertu du présent programme sera gérée conformément aux politiques des partenaires financiers concernés;
  • Une option de licence sera accordée aux partenaires industriels du CQDM (les organisations au global et leurs filiales) pour l’utilisation de tous les résultats issus du projet, uniquement aux fins de recherche et de développement. Les conditions principales sur l’option concernant la licence d’utilisation seront négociées avant le début du projet et prendra en considération la PI préexistante ainsi que la contribution de chaque partie;
  • Les partenaires industriels du CQDM n’obtiennent aucun droit de commercialiser la PI issue du projet de recherche ou la PI préexistante.